Guider


Notre groupe (localisé essentiellement en région parisienne) manque souvent de guides, en particulier en dehors des compétitions, à tous les niveaux de distance et de vitesse. Si l'aventure vous tente, n'hésitez pas à nous rejoindre (rendez vous à la page Contacts).

Comment guider ?

Généralement, le guidage se fait à l'aide d'une cordelette, tenue par les deux coureurs. Cette cordelette peut-être de type cordelette de montagne, et il est facile de s'en procurer dans les magasins de sport ayant un rayon montagne.

La cordelette qui réunit le guide et le non-voyant n’est pas faite pour tracter. C’est un lien entre les deux qui permet à la personne guidée de maintenir une distance constante avec son guide. L’allure des deux coureurs doit être identique, de sorte que la cordelette ne soit jamais en tension permanente. Cette technique convient parfaitement sur terrain plat, sans obstacle particulier et en l’absence d’une foule compacte. Par contre, au départ d’une course, notamment, où un flot de coureurs nous environne, la tenue au bras ou à l’épaule permet un guidage plus précis. Deux ou trois séances d’entraînement suffisent à mettre en place les conventions à adopter, qui relèvent davantage de l’habitude et de l’instinct que de normes rigides bien établies.

Terrains d'entraînement

Les pistes en terrain régulier, sans trop de pierres, racines, ou embûches imprévues sont bien sûr les terrains d'entraînement à privilégier. On choisira donc généralement des allées en sol un peu dur plutôt que des pistes en terre battue, irrégulière et parfois boueuse.
Il est cependant possible de courir sur des chemins présentant des obstacles, à condition que le guide soit clair dans ses indications. Beaucoup d'entre nous connaissent bien les cassis de la Cité Universitaire, et chaque binôme qui s'y entraîne régulièrement y a pris ses marques.
Les terrains pentus, montées et descentes, ne présentent pas de problème particulier.
La cartothèque de ce site propose un certain nombre de sites en région parisienne qui conviennent bien. Certains sont régulièrement fréquentés par plusieurs binômes de notre groupe : il ne sera pas rare de nous y rencontrer.

Pendant une course

Les organisateurs des courses permettent en général aux coureurs de la catégorie Handisport (ce sont le plus souvent des binômes déficient visuel/guide) de partir avec quelques minutes d'avance, devant les élites, afin qu'ils ne soient pas bousculés en début de course.

Départ des coureurs Handisport à la course de Bussy-Saint Georges 2007.

Dernière mise à jour le 20 octobre 2015


Guidage à l'aide d'une cordelette

La cordelette est non tendue, les deux coureurs suivent la même allure.

Guidage au coude

Le coureur non-voyant tient fermement le coude de son guide.

Guidage au poignet

Alain guide en course en tenant le poignet.